Les droits humains dans l'industrie électronique

Home: Voir et agir / Les droits humains dans l’industrie électronique

La demande d’ordinateurs portables, de smartphones et d’écrans plats augmente dans le monde entier. Cela nécessite des matières premières qui sont souvent extraites dans des zones en crise où sévissent la violence, la mort et les violations des droits humains. Notre campagne « High Tech – No Rights ? » s’attaque depuis 2007 à la précarité des conditions de travail dans l’industrie électronique.

 

La campagne « High Tech – No Rights ? » a connu son premier succès en 2007 : Hewlett Packard avait alors accepté que les employé·e·s de ses fournisseurs en Chine soient informés de leurs droits par des organisations indépendantes issues de la société civile. Un rapport publié en septembre 2009 montre que les entreprises chinoises peuvent elles aussi assumer leur responsabilité, même si les possibilités de représentation des salariés y sont plus limitées.

Les conditions de production dans l’industrie électronique sont également devenues une question prise en compte dans le domaine des marchés publics des communes et des cantons.

En novembre 2017, nous avons publié un classement des entreprises de l’électronique. L’étude a examiné le comportement des dix entreprises détenant la plus grande part du marché suisse des appareils mobiles et des ordinateurs – Acer, Apple, Asus, Dell, HP, HTC, Huawei, Lenovo, Samsung, Sony – en matière de droits du travail, de « minerais de sang » et d’environnement.

 

Nos revendications

Action de Carême et Pain pour le prochain ont pour objectif d’assurer une chaîne d’approvisionnement sans violation des droits humains dans le secteur de l’électronique. Nous voulons de la transparence dans la chaîne d’approvisionnement, des mines situées hors des zones de conflit et des conditions de travail justes. Nous exigeons des ordinateurs et des téléphones portables équitables. Un autre objectif est de minimiser et, idéalement, d’éliminer les violations des réglementations sociales chez les fournisseurs. L’industrie de l’électronique doit être sensibilisée au fait que dans différentes usines les employés sont opprimés et leurs droits limités.

Actualités:

Les conditions de travail dans des entreprises d'électronique en Chine conduisent des employé-e-s au suicide

07.12.2018

Une étude cofinancée par Pain pour le prochain et Action de Carême le confirme : les conditions de travail dans des entreprises d'électronique en Chine augmentent le risque de suicide ch…

L’avocate des pauvres

27.03.2019

Avocate et coordinatrice du Centre d’aide juridico-judiciaire, Sœur Nathalie Kangaji épaule les victimes de dommages provoqués par l’extraction minière en République démocratique d…

Richesses minières vs droits humains, un combat inégal

25.03.2019

En République Démocratique du Congo, le sous-sol regorge de richesses: cobalt, or, uranium, zinc…Des minerais expoités par de grandes multinationales occid…

Soutenez avec nous les droits humains