J’ai mal à ma terre

On parle de dépression verte, de burn-out bio ou d’eco-anxiété, pour désigner cette souffrance contemporaine qui touche de plus en plus de monde : ceux qui n’arrivent plus à gérer le déferlement de mauvaises nouvelles de la planète.
Entre sentiment d’impuissance, culpabilité et mauvaise conscience, comment faire pour ne pas perdre pied face aux changements climatiques et environnementaux ?

Reportage : Murielle Landry. Débat avec Laure Noualhat, écrivaine, réalisatrice et journaliste, et Michel-Maxime Egger, sociologue et écothéologien.