• « Tu es, pour cette raison je suis. Nous n'existons pas de façon esseulée, nous existons à travers nos relations, parce que nous vivons dans une communauté, en contact les uns avec les autres. » Satish Kumar

  • « Être attentionné, attentif et utiliser sa raison sont des parties importantes du ``grand changement``. Mais l'on doit également penser avec son cœur. Sans cela, ce serait comme tenir une lame de couteau sans manche. »

  • Jean-Claude Mensch (à gauche) est maire d'Ungersheim en Alsace: ``La commune doit devenir la plus indépendante possible en matière de production d'énergie. Grâce à cette transformation vers une plus grande durabilité, elle a non seulement créé 100 emplois, mais aussi économisé 600 tonnes de CO2 et 120 000 euros. A ses côtés se trouve Oliver de Schutter, ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation.

  • « Par ``grand changement`` on entend une transition vers la durabilité. L'objectif est de créer des sociétés moins émettrices de CO2 mais riches en liens sociaux, plus inclusives, plus conviviales et plus résilientes. Le changement écologique ne peut avoir lieu sans cette transition sociale qui comprend également la réduction des inégalités. » Oliver de Schutter, ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation.

  • Les gens ont réalisé qu'ils peuvent exercer un pouvoir sur leur propre vie. Et au lieu d'attendre que le changement vienne d'ailleurs, ils lancent des initiatives locales, parfois à très petite échelle - dans leur ville, leur quartier ou leur rue. Le ``grand changement`` est la conclusion que nous sommes tous responsables du développement de nos sociétés. Que nous devons revoir notre mode de vie et notre responsabilité dans le système.

  • Plus de 200 personnes étaient présentes à notre ``Journée sous le signe de la transition``.

  • Des discussions et des ateliers passionnants ont rythmés la journée.

Lors de cette intense journée du 22 février 2018 à Berne, il a été question de notre mode de vie, des crises que nous vivons mais aussi et surtout de présenter notre vision du monde à venir. Les problèmes causés par l’homme peuvent aussi être résolus par l’homme. La « Journée sous le signe de la transition » nous a donné des idées, nous a incités à changer nos habitudes, à découvrir des voies novatrices et à montrer la voie d’un avenir durable. 

Nous sommes persuadés qu’un grand nombre de participantes et de participants est reparti avec l’envie de s’engager pour un changement durable.

Dans la presse

Changer de cap avant la catastrophe

05.03.2018

Dans le cadre de notre journée sous le signe de la transition (22.02.2018), Evelyne Oberson, de l’émission Babel (RTS), s’est entretenue avec nos conférenciers sur le changeme…

Se priver, c’est s’engager

01.04.2019

Le carême, du 6 mars au 18 avril cette année, est propice au jeûne. Mais celui-ci a le vent en poupe toute l’année.

«Il faut changer les mentalités au niveau individuel et agir de manière concrète et locale»

28.02.2018

Invité par Pain pour le prochain et Action de Carême pour la « Journée sous le signe de la transition » (22.02.2017), Satish Kumar nous…

Les intervenants et intervenantes

Cécile Renouard

Professeure en philosophie, Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris; directrice du programme de recherche « CODEV – Entreprise et développement » à l’ESSEC Business School, membre de la congrégation française Les Religieuses de l’Assomption. Elle nous parlera de l’encyclique « Laudato Si », de la responsabilité sociale des entreprises et des nouveaux modèles d’entreprise qui peuvent émerger du changement.

Satish Kumar

Activiste et écrivain d’origine indienne, Satish Kumar vit actuellement en Angleterre. Il est le fondateur et directeur du Schumacher College for Ecologial Studies (centre international de formation en écologie). Il abordera la notion de transition intérieure et proposera des pistes pour relever les grands défis de notre siècle.

Olivier De Schutter

Professeur à l’Université catholique de Louvain (B) et au Collège d’Europe à Natolin (P), ancien rapporteur des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, auteur de nombreuses publications sur les droits humains. Il abordera la transition sous l’angle des relations Nord-Sud, la nécessité de promouvoir l’agro-écologique pour nourrir le monde et celle de faire le lien entre actions locales et régulations politiques.

Synthèses des ateliers

Atelier 1

Transition intérieure

Michel Egger, responsable du Laboratoire de transition intérieure à Pain pour le prochainet Noémie Cheval, formatrice en transition, point de contact suisse de l’International Transition Network (Réseau international pour la transition)

  • La synthèse de l’atelier (à venir)

Atelier 2

Economie et entreprise

Sofia de Meyer et Chantal Amberg de l’entreprise Opaline (VS)
  • La synthèse de l’atelier (à venir)

Atelier 3

Initiatives de transition

Filipa Pimentel et Nina Schneider de la coopérative d’habitation Kalkbreite (ZU)

  • La synthèse de l’atelier (à venir)

Atelier 4

Développement et transition

Père Caesar Henry, coordinateur de la Greenbank/Ricebank (Inde) et Bernd Nilles, directeur d’Action de Carême
  • La synthèse de l’atelier (à venir)

Atelier 5

Nouveaux modes de gouvernance des organisations

Bernard DuPasquier, directeur de Pain pour le prochain et Michael Bürgi, Swisscom
  • La synthèse de l’atelier (à venir)

Atelier 6

Initiatives citoyennes locales et pouvoir politique

Olivier De Schutter, Laboratoire de la transition, Université de Louvain (Belgique) et Jean-Claude Mensch, maire d’Ungersheim (France), village en transition

  • La synthèse de l’atelier (à venir)

Atelier 7

Transition et secteur bancaire et financier

Nicole Bardet, responsable de la représentation romande de la Banque Alternative Suisse et Jean Laville, président de NiceFuture et membre de Swiss Sustainable Finance (GE).

  • La synthèse de l’atelier (à venir)